Les potentiels bienfaits du Ginseng contre la fybromyalgie (et la fatigue chronique)

C’est sans doute l’un des compléments alimentaires les plus connus et utilisés à travers le monde, on lui attribue le “pouvoir” de lutter naturellement contre le stress et la fatigue mentale et physique.

Je veux bien entendu parler du Ginseng.

Si vous souffrez de douleurs et de fatigue, des symptômes classiques de fibromyalgie, vous avez peut être déjà lu/entendu qu’une complémentation en Panax Ginseng pouvait être intéressante, mais qu’en est il réellement ?

Qu’en dit la science ? Une étude à l’appui

Ce qui me dérange ici, c’est que les bienfaits du ginseng Panax ont été principalement étudiés dans des essais réalisés sur des personnes en bonne santé, si bien que l’on se demande si ces vertus peuvent s’appliquer aux personnes atteintes de fibromyalgie (de fatigue chronique ou d’autres maladies).

Toutefois, une récente étude effectuée au Brésil a eu pour objectif de comparer les compléments de ginseng à l’amitriptyline, un médicament antidépresseur couramment prescrit contre la fibromyalgie. Le tout sous contrôle d’un groupe Placebo témoin.

Le but était de voir si le ginseng pouvait remplacer le médicament dans le traitement de la douleur neuropathique chronique sans avoir les nombreux effets secondaires liés à a pris d’amitryptyline (somnolence, étourdissements, prise de poids et augmentation de la faim).

Pendant 12 semaines, 38 femmes atteintes de fibromyalgie âgées de 27 à 58 ans ont alors reçu soit 100 mg par jour de ginseng, soit 25 mg par jour d’amitriptyline, soit un placebo.

Le complément de ginseng contenait du ginseng Panax, aussi connu sous le nom de ginseng rouge de Corée, une plante utilisée depuis des siècles en médecine orientale. La racine contient 27% de ginsénosides. Les ginsénosides sont les principaux constituants médicinaux responsables des nombreux bienfaits du Panax ginseng.

Les composés de ginsénosides ont fait l’objet de nombreuses recherches et on a découvert qu’ils agissent sur le système immunitaire et le système nerveux central. On a constaté que le ginseng pourrait diminuer la douleur et stimuler la fonction immunitaire (selon cette étude in vitro et cette étude sur les souris). De plus larges études restent toutefois à mener.

Le ginseng Panax et ses constituants amélioreraient également les fonctions cérébrales et hépatiques et auraient des effets antitumoraux, antidiabétiques, anti-fatigue, antistress, anti-âge et antioxydants selon cette étude.

Mais revenons à notre expérience, il s’est avéré que le ginseng diminua la douleur de 39,4% et la fatigue de 46,5% chez les sujets atteints de fibromyalgie.

La douleur généralisée typique de la fibromyalgie reste l’un des principaux symptômes à combattre. Selon les chercheurs, elle pourrait être due à un problème dans la façon dont le cerveau traite les signaux de douleur.

Le groupe “Panax Ginseng” de l’étude ressentait bien moins la douleur lors de la 6e semaine de traitement, était en moyenne signalée une réduction de 31,7% de la douleur. À la 12e semaine de traitement, la douleur moyenne des personnes prenant du ginseng était réduite de 39,4 % en moyenne.

Quant à ceux qui prenaient de l’amitriptyline, ils présentaient des réductions similaires de la douleur et, chose surprenante, ceux qui prenaient le placebo également !

La fatigue et le manque de sommeil sont des symptômes fréquents et débilitants chez les personnes souffrant de fibromyalgie. Il y a eu des réductions statistiquement significatives des scores moyens pour la fatigue dans le groupe qui a reçu le ginseng par rapport aux valeurs de référence.

À la 3e semaine de traitement, le groupe Ginseng Panax montrait une amélioration de la fatigue de 25,9 % et à la 12e semaine, la fatigue était réduite de 46,5 %.

Les groupes Amitriptyline et le Placebo ont également connu des améliorations statistiquement significatives de la fatigue et de la qualité du sommeil qui étaient semblables à celles du ginseng.

Anxiété et sommeil

L’anxiété est en plus de la douleur, un symptôme fréquemment signalé par les personnes atteintes de fibromyalgie.

Cet indicateur s’est lui aussi amélioré dans le groupe ginseng avec une réduction de 55,5 % à la 12e semaine de traitement. Mais encore une fois, ceux qui prenaient le placebo et le médicament éprouvaient la même amélioration significative (contrairement aux autres symptômes toutefois, le ginseng se montra moins efficace que l’amitriptyline pour améliorer l’anxiété des patients).

Que penser ?

La douleur, la fatigue, le sommeil et l’anxiété se sont améliorés de manière similaire dans tous les groupes (placebo y compris), est-ce que cela signifie que les bienfaits du ginseng Panax sont bien réels ?

Dur à dire, la première chose qui est certaine, c’est que les études doivent poursuivre, avec différents protocoles (en variant par exemple les doses de ginseng).

Le bon point pour le ginseng, c’est qu’il a dans l’étude été en mesure de réduire efficacement la fatigue plus rapidement que l’amitriptyline (en 3 semaines). Il reste également un produit relativement sécuritaire.

Comment utiliser le ginseng Panax ?

Pour ceux qui souffrent de douleur, de fatigue et d’autres symptômes de fibromyalgie, l’essai d’un supplément de Panax ginseng peut avoir du sens.

Ce remède naturel classique est un supplément sécuritaire, couramment utilisé, facilement disponible et utilisé depuis longtemps pour aider le corps à s’adapter au stress physique et émotionnel.

On le trouve sous diverses formes allant du comprimé à la capsule en passant par l’infusion. L’étude décrite ci-dessus utilisait par exemple des gélules contenant 100 mg de ginseng Panax standardisé à 27% de ginsénosides, à une dose de 100 mg par jour.

Il est plus courant de voir des extraits standardisés à un pourcentage moindre de ginsénosides, par exemple 15%. Dans ce cas, il est recommandé de prendre au moins 200 mg par jour. Vous pouvez essayer de prendre 200 à 400 mg de ginseng Panax sous capsule à 15% de ginsenosides, et ce deux fois par jour entre les repas.

La guérison de la fibromyalgie demande une approche multisystémique et multidimensionnelle qui peut non seulement comprendre une complémentation à base de plantes comme le ginseng Panax, mais aussi d’autres thérapies et changements, au niveau de la nutrition et du mode de vie pour traiter les carences nutritives, le déséquilibre hormonal et la dysfonction immunitaire.

Quoi qu’il en soit, discutez toujours avec votre médecin de la complémentation en ginseng (ou autre) avant de plonger dans une quelconque auto médication. Il s’agit de ne pas créer d’interaction avec d’autres médicaments.